Pourquoi mettre des bas de contention en avion ?



En avion, les passagers évoluent dans un endroit contigu, confiné et parfois surchauffé. En outre, l’espace entre les sièges sont réduits si bien que les jambes restent immobiles et pliées pendant plusieurs heures. Tous ces facteurs favorisent l’apparition d’une thrombose veineuse ou phlébite, augmentant ainsi les risques d’embolie pulmonaire durant le vol. Les médecins préconisent donc l’usage d’un dispositif de compression à ceux qui doivent voyager en avion.

Contention pour voyage

Quand mettre le bas de contention ?

Le port d’un accessoire de contention est recommandé pour un voyage en avion de moins de 4 heures. Il est par contre indispensable si la durée du vol dépasse les 4 heures, dans le cas des longs courriers par exemple. Le bas de compression de classe 1 ou le bas de maintien suffit amplement pour un effet préventif. Les personnes sujettes à des jambes lourdes ou à des varices doivent par contre porter un dispositif de contention de classe 2. Lisez nos conseils ici.

Bas ou chaussettes de compression : faire le bon choix

Les chaussettes de compression sont plus pratiques pour ceux qui aiment porter des pantalons. Elles exercent suffisamment de pression sur les pieds, les chevilles et les mollets afin de favoriser le retour veineux. Par contre, elles ne sont pas efficaces chez les personnes atteintes de varices ou de maladies veineuses au-dessus du genou. Dans ce cas, les bas élastiques voire même les collants sont plus appropriés. Mais que le choix des passagers se porte sur un bas ou des chaussettes de contention, l’essentiel est qu’ils soient à l’aise pendant la durée du vol. Pour être certain de bien choisir consultez cette page.
En plus du dispositif de contention, il faudra également penser à boire beaucoup d’eau pour bien s’hydrater, se lever pendant au moins 5 minutes toutes les deux heures et faire quelques exercices simples afin de se dégourdir les jambes.